Malade, l'arbre était condamné

Indépendamment des travaux voisins et de la volonté de la Municipalité, le chêne situé dans le périmètre de l'îlot A1 et jusqu'alors préservé a dû être abattu.

Ganoderma resinaceum, tel est le mal qui rongeait aux racines le chêne pédonculé situé à l'entrée du parking de la mairie. Fin avril, la visite d'un expert a confirmé ce qu'avait pressenti les élagueurs : l'arbre était atteint "d’une pathologie virulente, dévastatrice et irréversible. [...] Non seulement cet arbre est dangereux à court terme, mais rien ne permet de lutter contre une telle pathologie. Il ne survivra pas [...].". Ainsi, jeudi 6 juin, une société spécialisée a procédé à l'abattage. À l'issue des travaux de construction de l'îlot A1, un nouvel arbre sera planté.